Autour de la Deûle

Haute-Deûle

Grand Prix national du Paysage en 2006, Prix du paysage du Conseil de l'Europe en 2009, le Parc de la Deûle s'étend sur 400 hectares au sud de la Métropole Lilloise.

La conception du parc de la Deûle est issue d'un concours international remporté, en 1995, par une équipe d'architectes paysagistes, urbaniste, agronome, forestier et écologue réunis autour de Jacques Simon et du cabinet JNC International. Elle s'articule autour de trois concepts complémentaires : une nature retrouvée sur les sites de Santes et Haubourdin, une nature domestiquée à Wavrin, et une nature rêvée aux jardins MOSAÏC, à Houplin Ancoisne. En 2013, le parc s'est doté d'un lieu d'accueil du public, entièrement dédié à la découverte de la biodiversité de proximité : le Relais Nature du Parc de la Deûle

La Canteraine

Située entre les communes d'Haubourdin et d'Emmerin, la Canteraine est le paradis des grenouilles. Depuis 2006, les écogardes, l'association Les Blongios et les naturalistes y protègent 7 espèces différentes d'amphibiens. Ouvert aux promeneurs depuis 2010 après trois ans de travaux, le site a changé de visage: près de 60 000 arbres et arbustes régionaux ont remplacé le boisement initial de peupliers. 

Le Relais Nature et la Gîte

Du sentier des Hauts de Santes, le promeneur découvre un espace de 120 hectares entre bois et prairie, plans d'eau et zones humides prisées des oiseaux. Un patchwork de paysages, révélé par d'importants travaux qui ont permis de réhabiliter cette zone autrefois défigurée par la pollution. Depuis 2013, ces lieux paisibles se découvrent au départ du Relais Nature du Parc de la Deûle au sein duquel petits et grands découvrent la biodiversité, en suivant quatre mascottes sympathiques.

MOSAÏC

A MOSAÏC, dix jardins extraordinaires rendent hommage au brassage culturel et à la diversité des migrants installés en métropole lilloise. 

Les Ansereuilles

Le site des Ansereuilles vous offre ses 110 hectares de paysages changeants, modelés par des siècles de travail agricole. De la majestueuse grande allée aux sentiers plus discrets qui serpentent à travers bois et marais, les possibilités de parcours sont nombreuses. Ils vous emmèneront à la rencontre de l'aigrette, du saule têtard et même des vaches en pâturage au bord de la Tortue, petit cours d'eau qui arrose cette partie du Parc. 

Le Canal de Seclin

Le long des berges du canal, à l'ombre des platanes majestueux, on flâne au bord de l'eau. Cinq kilomètres de promenade ont été aménagés ici, en partenariat avec la ville de Seclin et le Conseil Départemental du Nord. En 2016, l'alignement de platanes du canal de Seclin s'est vu décerner le label "Ensemble arboré remarquable" par l'association A.R.B.R.E.S.

La Louvière

Situé sur la commune de Don, ce site contribue à préserver les richesses naturelles de la vallée de la Deûle. On y croisera notamment une cascade d'étangs et un bois inondé. Une plante aquatique protégée, le jonc noueux, s'y est installée. 

Espace Naturel des Périseaux

Huit kilomètres de sentiers agricoles : de quoi faire une belle balade ou un jogging ! A Fâches-Thumesnil, vous apprécierez aussi le Parc des Aubépines, un joli coin de nature en ville. 


Basse-Deûle

Entre Lambersart et Deûlémont, la Deûle étire ses eaux tranquilles pendant 16 kilomètres. A l'initiative des communes du secteur, des chemins ont vu le jour le long des berges, formant une coulée verte très aimée des promeneurs.

Des haltes nautiques et de petits ports de plaisance sont implantés à Wambrechies, Quesnoy-sur-Deûle et Deûlémont. Au fil de l'eau, des restaurants, des musées et même un tramway touristique animent ce charmant coin de la métropole. Embarquez avec nous pour une remontée du cours d'eau et de quelques-uns de ses nombreux point d'intérêt !

De Lambersart à Marquette-Lez-Lille

Entre ces deux communes arrosées par la Deûle, on flâne désormais en continu, le long des berges. Une jolie promenade qui vous mènera à la rencontre de la Marque, venue de la Pévèle pour se jeter dans le canal.

De Marquette-lez-Lille à Verlinghem

À Wambrechies, les berges de la Deûle prennent des airs de guinguette dès les premiers beaux jours. Au fil de l’eau, vous découvrirez un paysage fleuri, riche en oiseaux et en papillons. En escaladant la Butte du Petit Paradis, à deux pas de la voie rapide, vous jouirez d’un panorama imprenable.

La Butte du Petit Paradis

Cette butte paysagée et boisée offre un large panorama sur la métropole et le parc de Robersart, tout proche. Des mares y accueillent crapauds et grenouilles dès le printemps. 

La Butte Chico Mendes

A deux pas de la voie rapide, la colline Chico Mendes se couvre de magnifiques fleurs sauvages entre avril et septembre. C'est le repaire des marguerites sauvages et des papillons bariolés. 

La Lagune Catoire

Cet ancien bras de la Deûle a été entièrement restauré et nettoyé. Sa gestion naturelle en fait une zone humide riche et attractive pour les oiseaux. 

De Verlinghem à Quesnoy-sur-Deûle

En traversant l’écluse de Quesnoy, vous croiserez peut-être l’une des cinquante péniches qui y transitent chaque jour. Plus loin, à l’ombre des vieux saules, l’étang de la justice offre une halte de choix pour les promeneurs. Prolongez votre parcours jusqu’à la lagune du Halot ou l’étang du Tournecul, des endroits dans lesquels s’épanouissent oiseaux et batraciens au milieu des roseaux et nénuphars.

 

Nos évènements Voir tout