nature

Le 05/01/2022

Nature partout, Nature chez vous : le Pic vert 

Les Picidés sont des oiseaux inféodés aux milieux boisés. Cinq espèces nichent dans notre région. Découvrons le Pic vert.

Ils sont particulièrement bien adaptés à la vie arboricole. Leurs pattes à quatre doigts en croix s’accrochent avec aisance aux troncs, et les plumes rigides de leur queue leur donnent un appui supplémentaire contre l’écorce.

Cinq espèces nichent dans notre région : le Pic épeiche (Dendrocopos major), le Pic mar (Dendrocopos medius), le Pic épeichette (Dendrocopos minor), le Pic noir (Dryocopus martius) et, le plus connu de tous, le Pic vert (Picus viridis). 

De tous les pics, le « Pivert » est le moins forestier : il préfère vivre à la lisière des bois, dans les vergers, les bocages ou les parcs… Comme tous ses cousins, il a besoin d’arbres pour nicher dans des loges qu’il y creuse lui-même avec son bec, mais, contrairement aux autres, il a aussi besoin de prairies pour se nourrir au sol. Son plat préféré ?  Les fourmis ! 

Sa fréquentation des milieux ouverts ne le rend pas forcément plus simple à admirer. Constamment aux aguets, le Pic vert prend la fuite dès qu’il nous aperçoit.
Les observations de l’espèce se résument donc, le plus souvent, à celle d’un oiseau aux couleurs verte et jaune (teintes visibles sur son dos) qui s’éloigne d’un vol onduleux. 

Par les belles journées d’hiver, les parades nuptiales et les comportements territoriaux commencent à se manifester.  Les tambourinages (martellements frénétiques d’un tronc ou d’une branche pour marquer le territoire, surtout l’œuvre des Pics épeiche, épeichette et noir) et les chants colorent le paysage sonore de nos campagnes et nos forêts.  Le Pic vert émet un son qui ressemble à un ricanement assez caractéristique même pour les naturalistes débutants.

Une idée de bonne résolution ou de projet nature pour 2022 ? Apprendre à reconnaître certains chants d’oiseaux, commencez par celui du Pic vert !

 

Photo Clément Mériglier