nature

Le 06/11/2020

Les rencontres santé-alimentation en visio-conférence du 10 novembre

Le mardi 10 novembre prochain, la MEL  et l’Agence de développement et d’urbanisme de Lille Métropole (ADULM) organisent les premières rencontres de l’alimentation en visio-conférence.

Le mardi 10 novembre prochain, la Métropole Européenne de Lille  et l’Agence de développement et d’urbanisme de Lille Métropole (ADULM) organisent les premières rencontres de l’alimentation en visio-conférence. Objectif : analyser comment l’alimentation peut constituer un levier de réduction des inégalités de santé. Pour participer à cet événement, l’inscription est en ligne.
 

Adopté fin 2019 par le Conseil Métropolitain après plus d'un an de co-construction, le Projet Alimentaire Territorial de la Métropole lilloise a pour fil conducteur : " le bien être alimentaire". Qualité, santé, lutte contre la précarité alimentaire, approvisionnement et circuits de proximité, respect de l’environnement... sont autant de priorités qui guideront l'action publique dans le cadre du PAT'MEL.

Le 9 novembre prochain, les acteurs du territoire et les habitants devaient débattre autour des enjeux du bien-être alimentaire pour tous :  En raison des circonstances sanitaires et des contraintes techniques induites pour cet événement conçu comme le point de départ d'une nouvelle démarche participative, la MEL est dans l'obligation de reporter cet événement.

En revanche, les rencontres santé-alimentation du 10 novembre organisées par l'ADULM en lien avec le PAT'MEL, en visioconférence, auront bien lieu.

Pour y participer, l'inscription est indispensable ici.

Le mardi 10 novembre de 10h à 12h.

L’alimentation : un levier de réduction des inégalités de santé

La précarité alimentaire est une situation dans laquelle une personne ne dispose pas d’un accès garanti à une alimentation suffisante et de qualité, durable, dans le respect de ses préférences alimentaires et de ses besoins nutritionnels et qui peut entraîner, ou découler de l’exclusion et de la disqualification sociale ou d’un environnement appauvri (le Labo ESS).

On estime qu’aujourd’hui en France environ 8 millions de personnes sont touchées par l’insécurité alimentaire ce qui impacte de nombreux champs de la vie des individus : santé, lien social et familial, plaisir, sentiment d’appartenance…

Comment peut-on lutter localement ou optimiser la lutte contre la précarité alimentaire ?

Nos intervenants nous proposeront durant cette matinée quelques pistes d’actions et de réflexions.

Programme

10h00 – Propos introductif : Jean-François Legrand, Vice-Président Agriculture et espaces naturels, Métropole Européenne de Lille

10h15 – L’invitée : Agir contre la précarité alimentaire par la coordination territoriale
Sophie Lochet, Responsable de projet, Agence nouvelle des solidarités actives

10h50 – Table ronde : Quels leviers locaux pour favoriser l’accès à une alimentation suffisante, saine et de qualité pour tous ? De la recherche à l’action.
Agir sur les achats des ménages

Nicole Darmon, Directrice de recherche, Institut national de recherche pour l’agriculture, l’alimentation et l’environnement (INRAE), responsable scientifique du programme Opticourses
Les ateliers Opticourses® fournissent aux personnes en situation de précarité financière des clés pour améliorer la qualité nutritionnelle de leurs courses alimentaires, sans dépenser plus.

Agir sur l’environnement et le paysage alimentaire

Coline Perrin, chargée de recherche en géographie, Institut national de recherche pour l’agriculture, l’alimentation et l’environnement (INRAE)
Pour éclairer les acteurs sur les leviers d’action dont ils disposent en matière d’alimentation, le projet foodscape analyse les effets des paysages alimentaires urbains (commerces alimentaires, marchés, jardins, etc.) sur les styles alimentaires des individus (consommations, pratiques et représentations).

Agir sur les comportements

Alexandre Fauquette, Maison Européenne des Sciences de l’Homme et de la Société
Projet Tast’in Fives

11h50 – Conclusion